10% de réduction sur votre première commande et livraison gratuite sous 48h pour toute commande supérieure à 40€.
REMISES PONCTUELLES 10% DE RÉDUCTION
COMMENT UTILISER L’HUILE DE CBD POUR DORMIR

Les cannabinoïdes sont des substrats de plus en plus présents dans la pratique clinique. Le CBD est, avec le THC, l'un des deux principaux phytocannabinoïdes du cannabis (il en existe plus de 120) et n'est pas psychotrope, contrairement au THC. Dans le rapport du Comité d'experts sur la pharmacodépendance de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on décrit le CBD comme n'ayant pas d'effets indésirables significatifs ni de potentiel de dépendance, et comme ayant un grand potentiel thérapeutique.(1)

Dans cet article, nous nous concentrerons sur la question du sommeil, un élément fondamental pour la santé et le bien-être, étant donné son rôle dans la régulation du métabolisme et de l'état d’esprit ainsi que dans les performances cognitives. Aujourd'hui, les troubles du sommeil sont la première plainte signalée aux États-Unis, et c'est un grave problème de santé publique. (2) Les troubles du sommeil sont une cause de consultation en médecine générale et en psychiatrie. Plus de 50 % des patients en médecine générale se plaignent d'insomnie lorsqu'on les interroge sur leurs habitudes de sommeil.(3) Un bon sommeil n'est plus seulement important en raison de la fatigue mentale et physique quotidienne, mais parce qu'il peut avoir des conséquences majeures à long terme. Le manque de sommeil peut être lié à des perturbations dans :

  • Le système immunitaire (4)
  • Maladies infectieuses (4)
  • Système cardio-vasculaire(5)
  • Hypertension artérielle (6)
  • Diabète de type 2 (6)
  • Accident vasculaire cérébral (7)
  • Arythmies (7)
  • Obésité : selon les études du NIH, due à une altération hypothalamique qui affecte le centre de régulation de l'appétit et de la dépense énergétique(6)(8).
  • Maladies neurodégénératives : à l'étude comme marqueur diagnostique de la maladie de Parkinson. (9)
  • Maladies psychiatriques : dépression, anxiété, épisodes maniaques et psychotiques(10).

En outre, certaines pathologies présentent un risque plus élevé (75 à 95 %) de souffrir de troubles du sommeil.

Il s’agit notamment de :

  • Problèmes respiratoires
  • Reflux gastro-intestinal
  • Douleur chronique
  • Maladies neurodégénératives

Il existe de multiples troubles du sommeil, chacun affectant un moment et une structure spécifiques, les plus caractéristiques étant les suivants :

  • Trouble de l'insomnie
  • Trouble du comportement de sommeil avec mouvements oculaires rapides
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Trouble de l'hypersomnolence
  • Narcolepsie
  • Troubles du sommeil liés à la respiration.

Dans tous ces cas, le système endocannabinoïde (ECS) est altéré, ce qui affecte sa capacité pour la régulation du cycle veille-sommeil. (2)

  • Que faire si j'ai des problèmes de sommeil ?
  • Effets du CBD sur le sommeil
    • Cas cliniques
    • Études scientifiques sur l'utilisation du CBD pour le sommeil
    • Les cas qui peuvent être traités par le CBD
  • Comment prendre de l'huile de cannabis pour dormir
    • Voie d'administration
    • Trouver votre dosage
    • Précautions à prendre
    • Effets secondaires

QUE FAIRE SI J’AI DES TROUBLES DE SOMMEIL ?

En règle générale, il est recommandé de dormir entre 7 et 8 heures, bien que les valeurs puissent varier en fonction de chaque stade de développement. À la base, il est important de prêter attention et de modifier, si nécessaire, tous les comportements qui nuisent à une bonne nuit de sommeil. Cela peut être fait en évitant une série de schémas tels que :

  • Siestes de plus de 2 heures
  • Heures de coucher et de lever irrégulières
  • Tabac, alcool, caféine 4h avant le coucher
  • Activité stimulante (par exemple, sport, télévision, utilisation du téléphone portable) avant de s'endormir.
  • Utiliser le lit pour autre chose que dormir 
  • Périodes d'éveil au lit (plus de 30 minutes)

Lorsque tous ces comportements ont été corrigés, si les problèmes persistent, il peut être temps d’agir différemment. Normalement, les médicaments recommandés pour les troubles du sommeil sont les hypnotiques, parmi lesquels on trouve les benzodiazépines et des inducteurs de sommeil non-benzodiazépiniques. En outre, des antidépresseurs peuvent être recommandés en fonction du profil de sommeil de la personne. Les hypnotiques ne sont pas recommandés pour de longues périodes en raison de leurs effets indésirables potentiels. Cela complique considérablement le traitement car ils sont souvent prescrits pour des problèmes chroniques.

C'est pour cette raison que le CBD peut être une option très intéressante pour compléter le traitement et améliorer la qualité et la durée du sommeil.

EFFETS DU CBD SUR LE SOMMEIL

Ces dernières années, la porte a été ouverte à l'utilisation du CBD pour traiter les problèmes de sommeil. Plusieurs études semblent indiquer de bons résultats concernant les propriétés relaxantes et somnifères du CBD.

Project CBD a mené plusieurs enquêtes (Cultivating Wellness) pour comprendre les utilisations les plus communes du CBD. La plupart des personnes qui utilisent le CBD l'utilisent pour soulager la douleur, l'anxiété et améliorer la qualité de leur sommeil. (12) L'étude a montré que le CBD aide à la fois à s'endormir et à maintenir le sommeil et réduit la fatigue au réveil

Le sommeil est régulé par le système endocannabinoïde (ECS) grâce à son action homéostatique sur le rythme circadien. Ce processus comprend :

  • Production d’hormones
  • Fréquence cardiaque 
  • Le métabolisme du corps
  • Cycle veille-sommeil

Il est également influencé par de multiples facteurs (par exemple, l'alimentation, le stress, les horaires de travail, les voyages, la prise de médicaments, etc.)

Chaque nuit, les endocannabinoïdes activent le récepteur CB1 du Système Endocannabinoïde (au sein du système nerveux central (SNC)), y compris les zones responsables de la régulation du sommeil. Cela permet de contrôler la libération de neurotransmetteurs et de réduire l'activité neuronale excessive, ce qui contribue à gérer la douleur, l'inflammation, l'anxiété, l'appétit et la qualité du sommeil. Le CBD stimule l'activité des endocannabinoïdes tels que le récepteur CB1, et peut jouer un rôle clé dans la régulation du cycle veille-sommeil ainsi que dans de nombreux autres processus mentionnés ci-dessus. (13)

LES CAS CLINIQUES

Des recherches sont actuellement en cours (à différents niveaux) sur l’effet du CBD sur le sommeil. Un exemple décrit dans la US National Library of Medicine révèle que l'utilisation de CBD pendant le premier mois de l'étude a amélioré les paramètres du sommeil (66 %) et a réduit l'anxiété (79 %). Les niveaux d'anxiété, qui sont fortement liés à la qualité du sommeil, sont restés réduits sur le long terme.  (14)

ÉTUDES SCIENTIFIQUES SUR L’UTILISATION DU CBD POUR LE SOMMEIL

Un examen systématique de diverses sources de données telles que les bases de données PubMed, Scopus, Web of Science, Embase, CINAHL et PsycInfo indique que, bien que les preuves des avantages du CBD dans le traitement des troubles du sommeil soient insuffisantes, il y a des preuves préliminaires très prometteuses sur le sujet en question. Les exemples les plus caractéristiques qui ont été étudiés dans la pratique sont les suivants : perturbation du rythme circadien (hypersomnolence), insomnie liée à l'anxiété et au stress post-traumatique, syndrome des jambes sans repos, sommeil paradoxal et somnolence diurne.  (14)(15)(16)

CAS QUI PEUVENT ÊTRE TRAITÉS AVEC DU CBD 

ALTÉRATION DU RYTHME CIRCADIEN

Le CBD aide à réguler le cycle veille-sommeil, qui est souvent altéré par les horaires de travail de nuit, les déséquilibres horaires dus aux voyages, etc. Les perturbations du rythme circadien peuvent se manifester sous forme d'insomnie et d'hypersomnolence, selon le type de perturbation horaire. Dans les deux cas, il existe des preuves prometteuses suggérant que le CBD peut être bénéfique.(15)

ANXIÉTÉ

Il réduit également l'anxiété, qui peut se manifester par des difficultés à initier ou à maintenir le sommeil. Il permet notamment aux personnes souffrant d'anxiété de s'endormir plus rapidement et empêche les réveils précoces dans les cas de dépression. Selon le Projet CBD, dans une étude portant sur 1521 personnes, le temps nécessaire pour s'endormir est passé de 1 heure à 20 minutes et les réveils nocturnes ont été réduits d'un tiers avec l'utilisation de CBD. Il est même étudié pour ses bienfaits potentiels dans les cas de troubles du sommeil dus au stress post-traumatique. (12)(14)

ALTÉRATION DE LA PHASE REM

En outre, il semble agir sur la phase de sommeil à mouvements oculaires rapides (REM) et normaliser la latence du sommeil REM, c'est-à-dire le temps qu'il faut à un patient entre l'endormissement et l'entrée dans le sommeil paradoxal, qui est généralement de 90 à 120 minutes. La régulation de la phase REM pourrait aider en cas de cauchemars, de syndrome des jambes sans repos ou même de trouble du comportement du sommeil paradoxal (REM).(14)(16)

SOMNOLENCE DIURNE

En outre, la recherche suggère également que le CBD peut être bénéfique en cas de somnolence diurne. Les patients atteints souffrent d'épisodes de somnolence diurne intense avec besoin de dormir et grande difficulté à se réveiller. Dans cette direction, la recherche commence à étudier quels sont les effets du CBD sur les troubles du sommeil liés à la respiration.(14)(16)

COMMENT PRENDRE DE L’HUILE DE CBD POUR DORMIR ?

Comme mentionné ci-dessus, il n'existe pas d'indications claires et validées pour la consommation de CBD.  En principe, nous recommandons à chaque personne d'adapter sa consommation à son niveau individuel, en commençant par de petites doses.

D'une manière générale, les experts s'accordent à dire qu'une utilisation régulière et quotidienne doit être adoptée pour maximiser les effets du CBD. Si vous prenez des médicaments, vous devez consulter votre médecin pour vous assurer qu'il n'y a pas de risque d'interaction.

VOIE D'ADMINISTRATION

La forme la plus courante est l'usage sublingual. Au Canada, où l’ingestion de cannabis médicinal est légale, la devise est la suivante: "Start low and go slow", c'est-à-dire “commencez doucement et allez lentement”. Pourquoi ? Parce que chaque corps est unique, tout comme notre Système endocannabinoïde. Le dosage n'est donc pas standard comme celui des médicaments habituels.

TROUVER VOTRE DOSE

Les experts recommandent un dosage fractionné (c'est-à-dire 3 fois par jour, matin, midi et soir) et une utilisation quotidienne régulière pour obtenir les effets escomptés. Dans le cas de personnes souffrant uniquement de troubles du sommeil sans autres comorbidités, certaines études proposent la prise d'une capsule de CBD le soir après le dîner.(14)

En général, certaines études, comme celle publiée par la US National Library of Medicine, commencent par administrer des doses de 25 mg/j. A partir de là, comme nous l'avons dit, il s'agirait d'évaluer l'effet jour après jour et d'écouter notre corps et, si nécessaire, de modifier le traitement petit à petit. Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que notre corps souffre lorsqu'il subit des changements importants, il ne sera donc jamais bénéfique de varier la dose de manière significative et abrupte. Dans tous les cas, la marge d'action est grande, car des études comme celle publiée dans le British Journal of Clinical Pharmacology indiquent que la marge thérapeutique se situe entre <1 et 50 mg/kg/j, une dose qui pourrait être considérée comme très élevée pour une première fois.

Une dose sublinguale peut varier en fonction de divers motifs :

  • La relation à ce jour avec la consommation de cannabis.
  • Si vous prenez déjà des médicaments 
  • Le métabolisme
  • L’âge et le poids
  • La santé mentale
  • La disposition mentale
  • La voie utilisée (sublinguale, topique, comestible, vaporisée, etc.)

Plusieurs sources scientifiques certifient que le CBD interagit avec d'autres plantes et compléments hypnotiques tels que la mélatonine, provoquant un plus grand degré de sédation et d'hypnose. Malgré l'absence de preuves et de résultats concluants sur les effets synergiques évidents des deux substances, l'interaction entre les deux semble fournir quelques indices pour de futures recherches(18)(19).

Il est vrai que, bien que la recherche s'accélère et progresse dans cette direction, les sources des revues et les articles scientifiques ne disposent pas de preuves suffisantes pour donner des indications sûres. C'est pourquoi nous devons encourager la recherche et l'analyse critique afin d’avancer ensemble dans la quête de connaissances dans ce domaine.

PRÉCAUTIONS

Si vous prenez d'autres médicaments, consultez votre médecin pour vous assurer qu'il n'y a pas d'interactions avec le CBD. Il est particulièrement important d'exclure toute interaction avec d'autres médicaments métabolisés dans le foie, un processus qui entraînerait une augmentation du médicament au niveau du plasma (sang). Bien que la dose exacte de CBD pour l'apparition d'interactions ne soit pas claire, on suppose qu'il s'agit de cas avec des doses élevées de CBD et qu'en aucun cas elles ne mettent la vie en danger.

EFFETS SECONDAIRES

Son action au niveau du système endocannabinoïde et d'autres systèmes neurochimiques permet son utilisation pour traiter le sommeil avec un profil de sécurité et de tolérance favorable. À ce jour, il n'existe aucune preuve de cas mortels d'intoxication due au cannabis, en raison de son faible indice de toxicité.

Cependant, il existe un certain nombre d'effets indésirables possibles en fonction de la dose et de l'individu. Ils sont généralement d'intensité modérée à légère et comprennent : fatigue, somnolence, sécheresse de la bouche, maux de tête, vertiges et diminution de l'appétit.

En outre, comme l'indique la Canna Foundation, selon les données actuelles, le CBD ne crée pas de tolérance. Cela impliquerait qu'il n'est pas nécessaire d'augmenter la dose de consommation pour obtenir le même effet au fil du temps. (20)

Bibliographie:

  1. CANNABIDIOL (CBD) Pre-Review Report. Expert Committee on Drug Dependence. Thirty-ninth Meeting. Geneva, 6-10 November. 2017
  2. Nishi Whiteley. Cannabis and Sleep Disturbances. Project CBD. 2017
  3. F. Sarrais, P. de Castro Manglano. Insomnia. Anales Sis San Navarra vol.30  supl.1 Pamplona  2007
  4. MJ Jurado Luque. Revista Neurología. Vol. 63, Supl. 2, Octubre 2016. ISSN 0210-0010
  5. Taheri, S., Lin, L., Austin, D., Young, T., & Mignot, E. (2004). Short sleep duration is associated with reduced leptin, elevated ghrelin, and increased body mass index PLoS Medicine, 1 (3), 210-217
  6. Grandner MA, Patel NP, Perlis ML, et al. Obesity, diabetes, and exercise associated with sleep-related complaints in the American populationZ Gesundh Wiss. 2011;19(5):463-474. doi:10.1007/s10389-011-0398-2
  7. American Heart Association. Sleep apnea and heart disease, stroke. Retrieved June 12, 2017.
  8. Wu, Y., Zhai, L., & Zhang, D. (2014). Sleep duration and obesity among adults: A meta-analysis of prospective studiesSleep Medicine, 15(12), 1456–1462. Retrieved March 19, 2019.
  9. Marcelo Miranda, C. Rodrigo O. Kuljis. Sleep disorders in neurodegenerative diseases. 2013.
  10. Breslau N, Roth T, Rosenthal L, Andreski P. Sleep disturbance and psychiatric disorders: a longitudinal epidemiological study of young adults. Biol Psychiatry. 1996 Mar 15;39(6):411-8. doi: 10.1016/0006-3223(95)00188-3. PMID: 8679786.
  11. National Heart, Lung and Blood Institute. Healthy Sleep at a glance.
  12. Cultivating Wellness. Survey dirigido por Project CBD. 2019
  13. De Petrocellis L, Ligresti A, Moriello AS, Allarà M, Bisogno T, Petrosino S, Stott CG, Di Marzo V. Effects of cannabinoids and cannabinoid-enriched Cannabis extracts on TRP channels and endocannabinoid metabolic enzymes. Br J Pharmacol. 2011 Aug;163(7):1479-94. doi: 10.1111/j.1476-5381.2010.01166.x. PMID: 21175579; PMCID: PMC3165957.
  14. Shannon S, Lewis N, Lee H, Hughes S. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case SeriesPerm J. 2019
  15. Chagas MHN, Crippa JAS, Zuardi AW, et al. Effects of acute systemic administration of cannabidiol on sleep-wake cycle in rats. Journal of Psychopharmacology. 2013.
  16. Suraev A S, Marshall N S, Vandrey R, McCartney D, Benson M J, McGregor I S,  Cannabinoid therapies in the management of sleep disorders: A systematic review of preclinical and clinical studies. Grunstein R R, Hoyos C M.. Sleep Medicine Reviews.
  17. Millar S A,  Stone N L, Bellman Z D, Yates A S, England T J, O'Sullivan S E. A systematic review of cannabidiol dosing in clinical populations. British Journal of Clinical pharmacology. 2019.
  18. M. Treese, Natalie. Pharmacist guide to CBD. 2020
  19. Cannabidiol. Medline Plus.
  20. García Palau, Mariano. Principales efectos secundarios del consumo de cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations sur l'auteur

Étudiant en médecine | Focus sur la neurokinématiquesa

Ines Gasset
CBD, votre moment quotidien de nature.
Découvrez tous nos produits
Aller à la boutique
Lorsque la technologie et la nature se rencontrent, le résultat est The Beemine Lab.
Tienda
S'abonner à la newsletter
usercartmagnifiercrosschevron-downplus-circle
0
    0
    Mon chariot
    Le chariot est videRetour à la boutique